Dans le cadre d’un entretien accordé à la presse quotidienne régionale ce jeudi 29 avril 2021, le Président de la République a présenté les jalons d’un retour progressif à la vie normale. Sa volonté est de donner un cap et de construire en concertation l’agenda de réouverture.

En effet, lors de sa dernière allocution le 31 mars dernier, le Président s’était engagé à revenir vers les Français pour préciser un agenda de réouverture, et pour que chacun puisse aussi se projeter avec plus de visibilité dans les mois qui viennent.

Lors de cet entretien, le chef de l’État a rappelé les principes qui guident l’action de l’exécutif et de notre majorité depuis le début de la crise : la sécurité de nos concitoyens, l’équilibre entre les différents rationnels (scientifique, psychologique, social) et la responsabilité dont chacun fait preuve.

Face à l’imprévisibilité du virus, Emmanuel Macron a souhaité que la levée des mesures de freinage soit progressive, et ce afin de ralentir, encore et toujours, le rythme de progression de la Covid-19.

Retour sur le calendrier de déconfinement progressif en 4 étapes : Retrouver notre art de vivre à la  française, en restant prudents et responsables

Les prochaines semaines, nous allons construire ensemble le chemin qui nous ramènera à la vie normale. En voici les différentes étapes :

✅   Le 3 mai : Fin des attestations et des restrictions de déplacement

✅ Le 19 mai : Couvre-feu repoussé à 21h et réouverture des commerces, des terrasses et des musées, salles de cinémas et théâtres avec des jauges limitées

✅  Le 9 juin : Couvre-feu à 23h et ouverture des cafés, restaurants et salles de sport

✅   Le 30 juin : Fin du couvre-feu

⚠️  Ces mesures nationales pourront être tempérées par des « freins d’urgence » dans les territoires où le virus circulerait trop à travers 3 critères :

  • Taux d’incidence supérieur à 400 contaminations pour 100 000 habitants
  • Augmentation très brutale de ce taux
  • Risque de saturation des services de réanimation.

➡️  Ce calendrier est un projet qui fera l’objet, à partir du lundi 3 mai, d’une grande phase de concertation avec les parlementaires, avec l’ensemble des partenaires sociaux et des professionnels des secteurs concernés et avec les élus des territoires.

➡️   À l’issue de cette concertation, le plan sera présenté en détail par le Premier ministre la semaine du 10 mai.

Le pass sanitaire : un outil supplémentaire pour assurer la protection des Français 

Sur le plan sanitaire, chaque innovation a été accessible à tous, notamment à travers les tests qui sont gratuits en France.

⚠️  Le Président de la République a précisé que le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français.

❌  Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie quotidiens comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis.

✅  Il doit permettre de montrer que l’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent son utilisation (équité sanitaire).

✅  Son utilité sera étudiée dans les lieux où se brassent les foules (stades, festivals, foires ou expositions)

Ce pass sanitaire devrait exister en format papier ou numérique et fonctionnera via l’application TousantiCovid.

⚖️  Comme il en va de nos libertés publiques, il sera construit et défini dans le cadre d’un débat parlementaire avec l’Assemblée Nationale et le Sénat.

Stratégie vaccinale : Vacciner le plus vite possible pour augmenter notre immunité collective 

🔷  Sur la stratégie vaccinale : 

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, plus de 15 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 23,3 % de la population totale et 29,7 % de la population majeure) et plus de 6 millions de personnes ont reçu deux injections (soit 9,6 % de la population totale et 12,3 % de la population majeure) au sein des 1700 centres de vaccination.

Nous allons encore optimiser le fonctionnement des centres de vaccination et continuer à prioriser par âge :

👉   Dès ce weekend, la vaccination a été ouverte aux plus de 18 ans souffrant de comorbidités, telles que définies par la Haute Autorité de santé (comme l’hypertension artérielle, le diabète, l’asthme sévère ou l’obésité (IMC de 30 ou plus)). Près de 4 millions de personnes sont concernées.

Sur simple déclaration de leur(s) comorbidité(s), ils pourront être vaccinés avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, sans nécessité d’une prescription médicale.

👉   À partir du 15 mai, les personnes de plus de 50 ans pourront être vaccinées.

👉 À partir du 15 juin tous les adultes qui le souhaitent pourront se faire vacciner.

🔷   Sur la production de vaccins : l’Europe, continent leader

Nous sommes en train de devenir, nous, Européens, le continent leader de la production de vaccins. Nous allons produire 250 millions de doses sur notre sol cette année.

️   Près de 2,5 milliards de doses ont été commande par l’UE par le biais de la Commission européenne. 

Nous en produirons plus de 2 milliards sur 2022-2023 pour faire les éventuels rappels de vaccination mais aussi aider tous nos partenaires à vacciner leurs populations.

Examens de fin d’année : En aucun cas, nous n’aurons des examens et des diplômes au rabais 

Les examens seront maintenus avec des formats adaptés :

  • Pour le baccalauréat : réalisation de certaines épreuves prévues en mars en contrôle continu. Maintien de l’épreuve de philosophie et du Grand oral.
  • Maintien des épreuves terminales de juin pour les bacheliers professionnels.
  • Maintien des épreuves terminales de mai pour les BTS avec la part de stage et de contrôle continu et une session exceptionnelle de rattrapage en juillet.
  • Pour tout le reste du supérieur, maintien des examens avec des sessions de rattrapage pour les élèves malades.

Maintien du soutien économique

Le président de la République a rappelé que la France consacrait près de 20% de son PIB aux mesures de soutien face à la crise sanitaire, grâce auxquelles le chômage et les faillites ont été contenus. Des mesures équivalentes au plan Biden aux États-Unis.

Les mesures de soutien seront prolongées, avec des réponses adaptées en fonction des secteurs :

👉  Le dispositif d’activité partielle sera maintenu à l’identique en mai et en juin.

👉  En mai, pour ceux qui commencent à rouvrir, il y aura les mêmes aides économiques qu’en avril.

👉  À partir du 1er juin, l’accompagnement se fera au prorata de la reprise d’activité.