L’année que nous venons de traverser a mis la communauté éducative à l’épreuve. De la crise sanitaire à l’assassinat de Samuel Paty, les circonstances nous ont rappelé à quel point l’école et la communauté éducative jouent un rôle central dans notre société.

Ce contexte difficile nous amène, plus que jamais, à réfléchir ensemble aux moyens alloués à nos enseignants et à notre système éducatif, pour que notre École soit et reste notre bien commun à tous.

👉 J’ai donc tenu, tout au long du mois de décembre, à organiser 6 ateliers avec les membres de la communauté éducative et de la société civile pour faire remonter vos propositions. Ces dernières ont été agrégées et remises – avec mes collègues Députés ayant conduit des initiatives similaires sur leur territoire – à Jean-Michel Blanquer, dans un carnet de propositions que je vous propose de retrouver ici.

À partir des 4 thèmes fondateurs des discussions et des concertations – reconnaissance, coopération, ouverture, protection – 3 axes principaux de changement se sont dessinés : personnalisation, esprit d’équipe, amélioration du service public de l’éducation nationale.

Ces 3 axes fondamentaux sont déclinés plus précisément en 12 engagements concrets, annoncés ce 26 mai par Jean-Michel Blanquer :

AXE 1 : PERSONNALISATION

Mieux reconnaître financièrement l’engagement des personnels : 1.1 milliard d’euros en 2 ans (2021-2022) 

Face au déficit d’attractivité des métiers de l’éducation nationale, une revalorisation financière durable des personnels, et notamment des professeurs, est nécessaire pour attirer et conserver les talents dans les métiers de l’éducation et les métiers administratifs.

Une prime d’attractivité est attribuée dès mai 2021 à tous les enseignants titulaires, les CPE et psychologue en début et milieu de carrière, afin d’offrir une rémunération accrue aux jeunes professeurs et de faciliter le déroulement des premières années de carrière.

👉  À partir de 2021, pour répondre aux évolutions des pratiques pédagogiques, les professeurs ne disposant pas d’un poste de travail fixe reçoivent désormais chaque année une prime d’équipement informatique de 150€ net, pour un coût total de 179 M€.

Des revalorisations indemnitaires pour :

  • Les CPE et professeurs documentalistes de respectivement +236 € et +233 € bruts par an pour un coût de 3,2 M€ et 3,1 M€ ;
  • Les inspecteurs de l’Éducation nationale, qui bénéficient par ailleurs de la création d’un 11e échelon pour les IEN (4,3M€ au total) ;
  • Les personnels de direction, dont les possibilités d’avancement à la hors classe sont également améliorées (20,9 M€ au total) ;
  • Les directeurs d’école : +450 € bruts en 2021, soit 21,1 M€.

 

👉Sur 2021-2022, c’est donc 1,1 milliard d’euros qui seront directement affectés à l’augmentation de nos personnels.

Donner à chacun la possibilité de faire connaître ses compétences et ses souhaits 

La création d’une direction de l’encadrement réunissant le service de l’encadrement de la direction générale des ressources humaines (DGRH) et la mission de la politique de l’encadrement supérieur (MPES) sera chargée de la définition et de la mise en œuvre de la politique de gestion des ressources humaines des personnels. 

L’ambition de passer d’une gestion à un véritable accompagnement personnalisé et généralisé repose sur une politique plus large de viviers. D’ici l’automne 2021 des viviers de personnels mobilisables à moyen terme sur des fonctions d’encadrement avec entretien et suivi de la carrière seront constitués. 

Permettre à chacun d’être l’acteur de son parcours professionnel

Le renforcement de l’attractivité des métiers est une priorité qui nécessite de fluidifier le déroulement des carrières en :

  • Augmentant en 2021 et 2022 du taux de promotion à la hors-classe des personnels enseignants, d’éducation et psychologues de l’éducation nationale des 1er et 2d degrés, permettra de réaliser annuellement 1.700 promotions supplémentaires ;
  • Favorisant les mobilités entrantes et sortantes pour renforcer la diversité des parcours et diversifier les profils recrutés ;
  • Permettant les mobilités entre les enseignants de lycée professionnel et de lycée général et technologique ;
  • Développant la mobilité à l’international des enseignants dès la rentrée 2021.

Personnaliser l’accompagnement des professeurs

Afin d’accompagner au mieux les professeurs, l’objectif prioritaire est de renforcer les équipes chargées du suivi rapproché des professeurs (rendez-vous de carrière et accompagnement)

Pour les professeurs le gain sera de :

  • Bénéficier d’un meilleur accompagnement personnalisé, en dehors des rendez-vous de carrière y compris au-delà du troisième rendez-vous ;
  • Être en contact plus fréquent avec des chargés de mission d’inspection encore enseignants ;
  • Favoriser un travail entre pairs sur les questions de didactique ou de pédagogie.

La création d’un « carré régalien » :

Un « carré régalien » sera créé dans chaque rectorat. Les 4 angles du carré sont les valeurs de la République, radicalisation, violences, harcèlement, avec pour objectifs que :

  • Chaque professeur ou membre de la communauté éducative puisse être informé des dispositifs de protection en place et sache vers qui se tourner s’il est confronté à l’une des quatre situations ;
  • L’institution apporte une réponse rapide à toute amorce de conflit grâce à un suivi plus fin des faits établissements/écoles ;
  • La protection fonctionnelle soit systématisée en cas d’agression d’un personnel ;
  • L’institution puisse accompagner les dépôts de plainte.

AXE 2 : ESPRIT D’ÉQUIPE

Bénéficier de nouveaux avantages sociaux

Avec l’association nationale intitulée PRÉAU, il est proposé de développer une offre de prestations culturelles, sociales, sportives, touristiques et de loisirs à destination de tous les personnels du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Construire un lien direct entre les personnels et les services administratifs

L’ espace numérique COLIBRIS pour des échanges plus simples entre les personnels et l’institution :

Développé lors du premier confinement et utilisé depuis déjà plus d’un an avec satisfaction dans l’académie de Lyon, puis plus récemment dans celles de Clermont-Ferrand et de Grenoble, l’espace numérique COLIBRIS améliore les relations avec les personnels de l’éducation nationale, crée les conditions d’une écoute personnalisée et d’un lien privilégié entre chaque personne et son institution, favorisant ainsi la gestion des ressources humaines de proximité.

👉  COLIBRIS sera déployé dans toutes les académies pour simplifier les démarches des personnels, les informer en temps réel des avancées de leur demande, leur offrant ainsi un service personnalisé et de qualité, favorisé par la dématérialisation et la traçabilité des échanges.

Donner le pouvoir d’agir aux équipes éducatives de nos écoles à une direction d’école consolidée

Mieux valoriser la fonction de Directeur d’école : 

Des mesures d’amélioration ont été mises en œuvre à la rentrée 2020. Elles sont poursuivies en 2021 sur le plan indemnitaire (pérennisation de la prime de 450 € pour les directeurs d’école) et permettront l’amélioration du régime des décharges à la rentrée 2021 : 600 ETP y sont consacrés.

👉  Le travail engagé sur l’amélioration des conditions de travail des directeurs doit aussi être poursuivi, notamment par une amélioration progressive du régime de décharges, cohérente avec les premiers efforts de la rentrée 2021.

Donner plus d’autonomie aux équipes des collèges et lycées pour développer leurs projets

Comme le confirment la recherche et les exemples internationaux, la réussite des élèves s’accroît considérablement dès lors qu’il existe un projet d’école ou d’établissement fondé sur un collectif pédagogique uni autour d’objectifs partagés.

La définition et la mise en œuvre d’un projet d’établissement nécessitent une dynamique collective que plusieurs des mesures suivantes favoriseront : 

  • Renforcement de la coordination pédagogique grâce aux professeurs et CPE référents ;
  • Développement des fonctions mixtes professeur/inspecteur ;
  • Proposer une offre de formation renouvelée aux cadres en s’appuyant sur une expression des besoins. 

AXE 3 : AMÉLIORER LE SERVICE PUBLIC DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Partager avec tous les personnels les évolutions du pouvoir d’achat et du bien-être au travail

Initiée fin 2019, la préfiguration d’un Observatoire des rémunérations et du bien-être des personnels du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (Orbe) s’est déroulée en parallèle du Grenelle de l’éducation.

Les travaux de l’observatoire viendront alimenter les réflexions sur le bien-être au travail, lesquelles se traduiront ensuite par des expérimentations, la diffusion de bonnes pratiques, ou encore des recommandations. L’objectif est de renforcer la prise en compte de cette dimension dans les politiques RH du ministère par des actions concrètes, en lien avec les nombreux acteurs internes et externes.

Gérer les ressources humaines au plus près des territoires : les feuilles de route RH de chaque académie

Entamé à l’automne 2019, le chantier de la transformation RH a commencé avec le déploiement de la RH de proximité en académie. Il s’est poursuivi à la rentrée 2020, en même temps que la concertation du Grenelle de l’éducation.

En septembre 2020 a été lancé un plan d’actions dans les territoires pour mieux informer, mieux écouter, mieux orienter et mieux répondre aux personnels. Ces plans d’actions sont matérialisés par les feuilles de route RH des académies pilotées par les recteurs.

👉   Je vous invite à retrouver ici la feuille de route RH de l’Académie de Versailles.

Assurer une continuité pédagogique efficace

La capacité de l’éducation nationale à garantir la continuité du service public de l’enseignement par une prise en charge pédagogique en cas d’absence de courte durée d’un professeur, qu’elle soit prévisible ou impromptue, constitue donc un enjeu majeur pour les élèves, notamment dans le cadre du plan pour l’égalité des chances lancé par le Président de la République, et pour les familles. La situation sanitaire a renforcé cette exigence, tout en illustrant la diversité possible des modalités de continuité pédagogique.

 

En cas d’absence d’un professeur, les écoles et établissements devront assurer la permanence pédagogique des élèves sur l’ensemble de leur temps scolaire. 

Dans le même temps, une application numérique dédiée au remplacement des professeurs absents est expérimentée dans deux départements, le Lot et la Somme, pour une généralisation au premier trimestre 2022.

Faciliter l’accès à une formation continue davantage diplômante

Dans le cadre du Grenelle de l’éducation, il est proposé de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour créer, dans les académies qui le souhaitent, une école académique de la formation continue, responsable du pilotage et de l’animation de l’ensemble de la politique de formation académique, sous la responsabilité d’un directeur et associant l’Inspe et le réseau territorial de Canopé.

Incarnée par un lieu et par un directeur, premier responsable de la formation continue dans l’académie, l’École académique a pour objectifs de :

  • Structurer, rendre cohérente et enrichir l’offre de formation continue sur l’ensemble du territoire académique ;
  • Renforcer les moyens de la formation continue et améliorer la communication ;
  • Mieux assurer le continuum de formation et faciliter l’accès à des formations diplômantes, en partenariat avec l’Inspé dans chaque académie.

👉   Je vous invite à retrouver, ci-dessous, l’ensemble de ces engagements détaillés : 

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to dFlip 3D Flipbook Wordpress Help documentation.

👏   Je tiens, une nouvelle fois, à toutes et tous vous remercier pour participation aux ateliers, pour les échanges riches et constructifs que nous avons eus et pour leurs propositions très complètes.

Les conclusions de ce Grenelle n’ont pas permis de prendre en compte toutes vos propositions. Cependant vous pouvez compter sur mon engagement renouvelé à vos côtés pour porter ces axes d’amélioration auprès du Ministère de l’Éducation et de notre Gouvernement.