J’accueillais ce matin, à Gonesse, le Secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles Adrien Taquet au sein de la Maison des adolescents de l’Est du Val d’Oise.

Au cours de cette visite Adrien Taquet a échangé avec les professionnels de santé puis avec 5 jeunes patients suivis dans le cadre du programme d’accompagnement psychologique Écout’Émoi.

🧒 👦 Mesure phare du plan « Bien être et santé des jeunes », ÉcoutÉmoi est une expérimentation, lancée en 2019, destinée aux jeunes de 11 à 21 ans en souffrance psychologique.

Ce dispositif permet un accès facilité et rapide à des consultations de psychologues intégralement prises en charge par l’Assurance maladie.

Dans le Val d’Oise, le dispositif Écout’Émoi est animé et coordonné par la Maisons des adolescents de l’Est du Val d’Oise, rattachée au Centre Hospitalier de Gonesse et bénéficie aux jeunes de Gonesse mais aussi à ceux scolarisés à Garges-lès-Gonesse, Goussainville, Sarcelles et Villiers-le-Bel.

👏   Saluons les médecins, psychologues et coordinateurs de la Maison des Adolescents qui œuvrent chaque jour à la réussite de ce dispositif.

👉   Pour en savoir plus n’hésitez pas à cliquer ici.

Alors que les pédopsychiatres alertent sur la détresse psychologique des plus jeunes, cette visite marque la priorité accordée à la santé mentale de nos enfants et adolescents, fortement affectés par la crise sanitaire :

Le 14 avril dernier le Président de la République a, en effet, annoncé la mise en place d’un “forfait 100 % psy enfant”.

Ce forfait donnera accès à 10 séances de psychologie sans avance de frais, pour tous les enfants de 3 à 17 ans et dans le cadre d’un parcours de soin passant par tout médecin qui prescrira ce forfait d’urgence. Ce dernier sera activable tout au long de la crise auprès de psychologues partenaires prochainement identifiables sur une plateforme.

👉   Pour en savoir plus sur ce dispositif cliquez ici. 

👩‍⚕️  Les Assises de la santé mentale, prévues cet été, seront aussi l’occasion d’aborder ce sujet et permettront de faire aboutir de nouvelles propositions.

En amont de cette table ronde, une consultation sera lancée pour sonder les patients et leurs familles affectés par la pandémie de Covid-19, les soignants et la population en générale.