📍A l’occasion du déplacement d’Agnès Pannier-Runacher, Ministre de l’Industrie, dans notre département du Val d’Oise, nous avons visité l’entreprise Balt, qui fabrique du matériel médical de haute précision tels que des cathéters ou des stents destinés à traiter les Accidents Vasculaires Cérébraux. 🧠

👉Cette entreprise implantée au cœur du Val d’Oise est un modèle d’innovation à la française qui a su développer des technologies pionnières, dont certaines restent des secrets industriels et se sont imposées dans les hôpitaux du monde entier dans le domaine de la neuroradiologie interventionnelle !

Leader mondial de son secteur, le groupe Balt réalise 90% de son chiffre d’affaires à l’international en exportant dans plus de 100 pays différents, tout en maintenant la recherche & développement, la majorité de sa production et donc de ses emplois dans le Val d’Oise, berceau historique du groupe.

La croissance exceptionnelle de ce fleuron du Val d’Oise permet aujourd’hui au PDG du Groupe Balt, Pascal Girin, d’envisager un agrandissement du site avec la création d’un centre de recherche et d’innovation neuroradiologique unique au monde, qui permettrait d’accueillir les chercheurs internationaux dans le Val-d’Oise.

👉D’autres projets de cette envergure émergeront grâce au cadre favorable que nous avons mis en place en faveur des entreprises de la Santé dès 2017, avec pour objectif de faire de la France un leader mondial des Industries de la Santé et plus globalement de réindustrialiser notre pays.

C’est ce que la Ministre de l’Industrie a souhaité réaffirmer lors sa visite chez Balt, en présentant les ambitions que nous nous sommes fixées avec le Plan Santé Innovation 2030, qui vise à faire de la France la première nation européenne innovante en matière de Santé et de multiplier les fleurons dans ce secteur stratégique.

Ce plan s’articule autour de quatre axes d’action :

  • Répondre aux défis technologiques de santé publique majeurs: 170M€ pour développer des dispositifs médicaux innovants afin d’apporter des solutions notamment pour la santé mentale.
  • Permettre aux entreprises du secteur de démontrer la valeur de leurs produits: 60M€ pour lancer des appels à projets et prouver les bénéfices cliniques des innovations.
  • Industrialiser de nouveaux dispositifs médicaux: 140M€ pour soutenir les projets médicaux pouvant pallier à l’apparition de nouvelles maladies infectieuses.
  • Accompagner les entreprises dans leurs démarches réglementaires d’accès au marché: 30M€ pour faciliter l’accès au marché et l’obtention du marquage CE.

Par ce Plan, nous poursuivons les ambitions du Ségur de la Santé, afin de mieux soigner les français et de mettre fin à la pratique des précédentes mandatures qui faisait que l’enveloppe budgétaire allouée aux dispositifs médicaux innovants étaient devenue une variable d’ajustement budgétaire conduisant à sous-équiper nos hôpitaux publics.

👉Le véritable objectif de ce Plan est de restaurer la souveraineté sanitaire de la France car il est fondamental que la France puisse répondre de manière autonome à ses besoins de Santé. En effet, nous ne pouvons pas de nouveau souffrir des conséquences désastreuses que la délocalisation des entreprises françaises de Santé a engendrées durant la crise de la Covid-19.

Avec le Plan France 2030, nous souhaitons plus généralement investir dans les secteurs clefs de l’économie, comme la santé, l’énergie ou l’aéronautique. Nous voulons accompagner les entreprises de toutes tailles, de la recherche fondamentale jusqu’à l’industrialisation et l’insertion sur le marché.

54 milliards d’euros : c’est le montant des investissements dans les entreprises, universités et centres de recherche que prévoit le Plan France 2030. La protection de l’environnement reste notre priorité : 50% des dépenses aident à la décarbonation de l’économie et 50% sont destinés aux acteurs émergents porteurs d’innovation qui ne sont pas défavorables à l’environnement.

🇫🇷 Balt est la preuve que la France peut produire les dispositifs médicaux de demain et devenir leader au niveau international. Grâce au Plan France 2030 et au Plan Santé Innovation 2030, d’autres fleurons tels que Balt devraient voir le jour.