Hier, le premier ministre Jean Castex a renoué avec la traditionnelle conférence de presse gouvernementale consacrée à la situation sanitaire due à l’épidémie de Covid-19 et à l’évolution des restrictions prises pour l’endiguer. Le chef du Gouvernement était accompagné des Ministres de l’éducation Jean-Michel Blanquer, de la santé Olivier Véran, et de l’intérieur Gérald Darmanin.

👉Des annonces sur les réouvertures et les calendriers afférents seront faites par le Président de la République, Emmanuel Macron, dans les jours à venir.

Concernant la situation sanitaire : L’épidémie ralentit, un pic dépassé à l’hôpital

La situation sanitaire s’améliore avec une baisse réelle de la circulation virale depuis 10 jours :

👉 Le nombre quotidien de nouveaux malades a baissé de 17% en une semaine et s’établit aujourd’hui à un peu plus de 30.000 par jour.

👉 Le pic de la troisième vague semble donc derrière nous et la baisse de la pression épidémique est engagée.

👉 Le nombre de patients admis en réanimation a atteint un plateau depuis quelques jours.

Cependant la vigilance doit rester de mise, en raison des nouvelles flambées épidémiques dans différents pays à travers le monde.

Un calendrier de réouverture progressive confirmé

Comme le Président de la République l’a indiqué le 31 mars dernier, nous engagerons, dès la semaine prochaine, la réouverture progressive et prudente de notre pays :

📅  1ère étape : dès lundi (26 avril), réouverture des crèches et reprise des cours en présentiel à l’école maternelle et à l’école élémentaire. 

📅  2e étape : à partir du 3 mai, réouverture des collèges et lycées, et levée des limitations de déplacement en journée. 

📅  3e étape : mi-mai, un ensemble de réouvertures devrait être possible, en commençant par les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses. 

Mais, nous ne pourrons pas tout rouvrir d’un coup : nous avancerons par étapes, avec des protocoles adaptés, et, s’il le faut, de manière territorialisée.

👉 Le premier ministre a par ailleurs fait savoir que le couvre-feu, actuellement fixé à 19 heures, serait maintenu jusqu’à nouvel ordre.

Des protocoles sanitaires stricts pour la reprise des cours en présentiel

Jean Castex a confirmé le calendrier de reprise des enseignements en présentiel :

📅 Dès ce lundi 26 avril, tous les élèves des écoles maternelles et élémentaires ainsi que leurs professeurs regagneront leurs classes.

📅  La semaine du 3 mai, les lycéens retourneront en cours en demi-jauge.

📅 S’agissant des collégiens, ils rentrent en présentiel sauf pour les élèves de 3ème et de 4ème des 15 départements particulièrement touchés (dont le Val d’Oise), qui seront également en demi jauge.

Nous faisons ici un choix clair : le choix de l’école. Nous avons la conviction que les dégâts causés par la fermeture prolongée peuvent entrainer des dommages de long terme, en termes éducatifs mais aussi psychologiques, qui doivent nous préoccuper autant que ceux directement liés à la pandémie.

Ce retour à l’école fera l’objet d’un protocole très strict avec :

  • Plus de tests salivaires pour les écoles élémentaires : nous en proposerons 400 000 par semaine à la reprise, avec la perspective d’atteindre 750 000 tests d’ici la mi-mai ;
  • Plus d’autotests avec 64 millions d’autotests qui arriveront à partir de la semaine prochaine et seront proposés à tous les personnels et à tous les lycéens, à partir du 3 mai date de la reprise des cours en présentiel.

👉 Partout, nous maintenons un protocole sanitaire très strict avec la fermeture d’une classe au premier cas détecté.

👉 S’agissant des examens et concours : ils sont maintenus en présentiels après le 2 mai pour le brevet, le bac, les classes préparatoires et les BTS.

Une vaccination qui continue à s’accélérer et des objectifs en passe d’être tenus

💉  Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 13 526 306 personnes ont reçu au moins une injection (soit 20,2 % de la population totale et 25,8 % de la population majeure) et 5 200 790 personnes ont reçu deux injections (soit 7,8 % de la population totale et 9,9 % de la population majeure).

D’ici la fin de la semaine, 14 millions de personnes auront reçu une première dose de vaccin, ce qui représente plus d’un quart de la population adulte. Nous affichons aujourd’hui un rythme de vaccination parmi les plus rapides d’Europe, qui nous permet de vacciner environ 2,5 millions de personnes par semaine.

Grâce à notre pleine mobilisation nous avons déjà vacciné, avec au moins une première dose :

  • La quasi-totalité des résidents d’EHPAD ;
  • 70 % des plus de 75 ans ;
  • 70% des soignants ont reçu au moins un vaccin.

👉 L’accès prioritaire pour les personnels enseignants et de la communauté éducative, et les forces de l’ordre âgés de + de 55 ans va être ouvert à d’autres professions prioritaires, comme les conducteurs de bus ou les salariés des grandes surfaces commerciales.

👉 A présent, quel que soit son âge, toute personne vivant sous le même toit qu’une personne en situation d’immunodépression sévère peut se faire faire vacciner.

👉 De plus, l’obésité étant un facteur de risque de forme grave, le Gouvernement a saisi les comités.

💉  Le vaccin Janssen de Johnson & Johnson pourra être administré « à compter de ce samedi » en pharmacie, devenant ainsi le quatrième disponible sur le territoire

Une stratégie de dépistage encore renforcée grâce aux autotests

Notre système de dépistage figure parmi les plus performants d’Europe : plus de 3 millions de tests par semaine, gratuits, 12 000 points de test, 90% des résultats rendus en moins de 24h.

Les autotests viennent compléter notre arsenal de dépistage et nous les déployons massivement. Chaque autotest positif doit être confirmé par un test PCR en laboratoire.

Les autotests sont pris en charge par l’assurance maladie pour les travailleurs qui sont en contact de personnes fragiles non vaccinées et les aidants familiaux.

Nous déployons donc :

  • 500 000 autotests pour les personnes les plus précaires ;
  • 700 000 autotests dans les quartiers prioritaires de la ville ;
  • 200 000 autotests dans les territoires d’Outre-mer.

Le renforcement des contrôles aux frontières pour cinq pays dès samedi

La situation dans d’autres pays reste préoccupante en raison de la circulation dans ces pays de variants du SARS-CoV-2 résistants à la vaccination.

À partir de samedi matin, un système de contrôle renforcé sera donc mis en place pour les personnes arrivant du Brésil, d’Argentine, du Chili, d’Afrique du Sud et d’Inde avec :

👉 une liste des motifs autorisant une arrivée en France encore restreinte
👉 la réalisation d’un test systématique (de moins de 36h) non seulement au départ mais aussi à l’arrivée ;
👉 une quarantaine stricte décidée par arrêté préfectoral et assortie de contrôles par les forces de l’ordre.