Le PLF 2022 a été adopté par l’Assemblée en lecture définitive le 15 Décembre.

Le Budget 2022 s’inscrit dans la continuité des précédentes lois de finances et de la politique économique menée depuis le début du quinquennat : baisse de la fiscalité des ménages et des entreprises, soutien à l’investissement, à l’innovation, au travail et au pouvoir d’achat des Français.

Retrouvez par thème les principales mesures que nous avons votées :

👉 Réarmement des missions régaliennes

L’année 2022 verra une augmentation du budget de la Défense de 1,7 Milliard d’euros, de celui de l’Intérieur de 1,5 Milliard d’euros et de celui de la Justice de 700 Millions d’euros (+8%).

👉 Soutien à la transition écologique

Le gouvernement poursuit son objectif de soutien des ménages dans la transition écologique, notamment avec la reconduction du dispositif MaPrimeRénov’, la prolongation des aides des certificats d’économie d’énergie ou encore le maintien des plans nationaux d’amélioration de l’habitat. En matière de fiscalité environnementale, le PLF 2022 renforce également la trajectoire fiscale d’incorporation des biocarburants.

👉 Jeunesse, Activité et Emploi

Le PLF 2022 consacre une augmentation du budget du Ministère de l’Éducation nationale de 1,7 Milliard d’euros et de celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de 500 Millions d’euros. Il comprend aussi l’ensemble des mesures fiscales du Plan en faveur des travailleurs indépendants, qui renforce l’accompagnement des entrepreneurs, de la création d’entreprise jusqu’à sa transmission et simplifie leurs démarches du quotidien.

👉 Accompagnement des Territoires

Le PLF 2022 garantit la stabilité de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) aux collectivités territoriales pour la cinquième année consécutive. Il renouvèle également les dispositifs de soutien à l’investissement en faveur du bloc communal.

👉 Lutte contre la précarité

Le PLF 2022 soutien la mise en place d’une expérimentation de la recentralisation du revenu de solidarité active (RSA) pour les départements qui le souhaitent. Il met également en œuvre l’abattement forfaire sur le revenu du conjoint d’un bénéficiaire de l’AAH (allocation aux adultes handicapés).