Annonces du Premier Ministre – Réaction de la Députée du Val d’Oise Zivka Park 

  

Notre territoire devient aujourd’hui une priorité nationale. Les annonces du Premier Ministre mettent notre territoire sur le chemin de l’attractivité, de l’ambition et de la réussite. Elles viennent poser les conditions essentielles permettant d’offrir des perspectives d’avenir à nos enfants sur un territoire oublié de la région francilienne. Les moyens alloués par l’État sont considérables.

C’est tout le sens de mon action et de mon engagement ces dernières années. J’ai multiplié les échanges et réunions avec l’Élysée, Matignon et les Ministres concernés pour défendre les intérêts et porter les ambitions de notre territoire. Je suis heureuse de voir qu’elles se concrétiseront à travers le plan du Premier Ministre.

Ces annonces sont ainsi le fruit d’un travail collectif qui a duré plusieurs mois avec le Préfet, le Gouvernement et les élus locaux et les acteurs économiques qui a permis d’atterrir sur des solutions adaptées aux spécificités et à la réalité de notre territoire.

Aujourd’hui, l’État offre à l’Est du Val d’Oise un plan d’accompagnement du territoire avec des actions et des mesures très concrètes répondant à un besoin de services et d’équipements publics indispensables à l’équité et au dynamisme :

  • Agir activement en faveur de l’éducation avec la création d’un important pôle éducatif dans le Triangle de Gonesse, notamment l’installation d’une cité scolaire internationale avec un lycée de 1.500 places et un collège de 600 places pour former aux métiers de l’hôtellerie et de l’alimentation afin que nos jeunes lourdement frappés par le chômage puissent pourvoir les emplois de notre bassin économique.
  • Générer de nouvelles activités économiques avec l’implantation dans l’Est du Val d’Oise d’une annexe du marché de Rungis tournée vers le bio et les productions agricoles locales de notre territoire : cela représente un investissement de 600 millions d’euros, et la création de 2.000 à 5.000 opportunités d’emplois à pourvoir par les habitants de notre territoire.

Ces premiers projets constituent la locomotive d’un développement économique soucieux de l’environnement et auront un effet d’entraînement sur l’ensemble du département. L’État tient à marquer son soutien à l’aménagement des 110 hectares du Triangle de Gonesse à travers la délocalisation prochaine d’un opérateur public.

  • Améliorer l’offre de transports avec (1) la confirmation définitive de la réalisation de la ligne 17 et de la desserte de l’Est du Val d’Oise avec une gare sur le Triangle de Gonesse, (2) la création d’une interconnexion de ligne H à Saint-Denis/Pleyel, l’arrêt du Roissy-Picardie en gare de Survilliers-Fosses, (3) la création de 3 nouvelles lignes de bus de haut niveau de service sur le bassin économique de Roissy.

Il s’agit ainsi de continuer à doter notre territoire d’infrastructures de transports pour le connecter aux différents bassins économiques de l’Île-de-France. Améliorer les transports, c’est essentiel pour la vie des habitants de notre territoire, notamment pour se former, aller au travail, se soigner ou accéder à la culture et aux loisirs.

  • Des investissements en matière de santé pour améliorer l’accès aux soins et les conditions d’accueil avec la reprise de la dette de l’hôpital de Gonesse. Avec la rénovation des hôpitaux de Pontoise et d’Argenteuil, c’est une enveloppe de 700 millions d’euros qui est accordée à la restructuration des hôpitaux du Val d’Oise pour leur redonner des marges de manœuvre et recruter des personnels soignants.
  • Par ailleurs, 5 millions d’euros seront alloués à la régénération des friches industrielles pour des opérations immobilières au niveau de l’hôpital de Gonesse et au niveau du pôle de la gare de Goussainville.

D’autres mesures concernent plus spécifiquement nos voisins, notamment à travers (1) des investissements en matière de sécurité pour que nos concitoyens retrouvent le droit à une vie paisible avec l’ouverture d’un nouveau commissariat à Sarcelles, et (2) le déblocage d’une enveloppe de 70 millions d’euros pour des projets de rénovation urbaine à Sarcelles, Villiers-Le-Bel et Garges-lès-Gonesse, et (3) la création d’une nouvelle école d’ingénieurs au sein de l’Université de Cergy.

🗣   Je vous invite à retrouver mes différentes interventions dans la presse :

🗞 Dans Le Monde : https://cutt.ly/7bTFeG7 

🗞 Dans le Parisien : https://cutt.ly/XbTFum3 

🗞 Dans Médiapart : https://cutt.ly/XbTFt0H