Baisse de l’impôt sur le revenu des ménages modestes et des classes moyennes sur notre territoire

C’était une promesse phare du Président de la République, elle est tenue ! La baisse de l’impôt sur le revenu a profité à 17,3 millions de ménages, et s’inscrit dans la continuité des mesures mises en place par le Gouvernement pour renforcer le pouvoir d’achat des français.

Depuis déjà plusieurs années, les français ont subis une hausse fulgurante de la fiscalité. L’impôt sur le revenu, conçu pour limiter les inégalités, a peu à peu perdu sa finalité principale : la redistributionLe gouvernement est déterminé à rétablir la fonction naturelle de cet impôt, à rétablir l’égalité sociale !

C’est en ce sens, que la baisse de l’impôt sur le revenu est orientée vers les ménages modestes et les classes moyennes, qui ont pu bénéficier d’une baisse de trois points grâce à une refonte profonde et inédite du barème d’imposition.

Dans la circonscription, la baisse de l’impôt sur le revenu a profité à près de 30.000 ménages pour un coût de 9 millions d’euros.

Sur les trois communes les plus peuplées, on compte 5500 bénéficiaires à Gonesse, 5500 à Goussainville et près de 3000 à Louvres, avec un gain moyen par bénéficiaire allant de 300 à 316 euros.

Sur l’ensemble de la circonscription, le gain moyen est de 316,5 euros. Un gain qui peut atteindre plus de 350 euros : 367 euros par bénéficiaire à Chaumontel, 354 euros à Marly-la-Ville, et 361 euros à Épias-Les-Louvres.

Bilan de la suppression progressive de la Taxe d’habitation dans le Val d’Oise

Parce qu’il s’agit d’une taxe profondément injuste, souvent plus élevée dans les communes les plus pauvres, la suppression de la taxe d’habitation est une mesure de justice fiscale.

En ce sens, l’engagement du Président de la République, de supprimer progressivement la taxe d’habitation est une réalité pour la troisième année consécutiveCette mesure forte en faveur du pouvoir d’achat s’inscrit dans le cadre de la baisse massive des impôts, engagée depuis 2017 et qui se poursuivra, malgré la crise économique et sanitaire que connait notre pays.  

En 2020, 80% des foyers français ont été totalement exonérés de la taxe d’habitation. Dans le Val d’Oise, C’est 282 345 foyers concernés, pour un gain moyen de 672 €.  

Concernant les 20 % des foyers encore redevables, la taxe d’habitation sera réduite de 30 % en 2021 et de 65 % en 2022, avant d’être totalement supprimée en 2023. Les foyers mensualisés peuvent d’ores et déjà moduler à la baisse leurs prélèvements. 

Enfin, la suppresion de la taxe d’habitation n’aura aucun impact sur les budgets des collectivités locales dont l’autonomie financière restera préservée. Une compensation à l’euro garantira la soutenabilité des finances publiques locales et le maintien de leurs ressources. 

Depuis le début du mandat, le Gouvernement tient sa promesse de baisser les impôts qui pèsent sur les Français. Une promesse que nous continuerons à tenir !