Je recevais aujourd’hui notre Premier Ministre Édouard Philippe et la Ministre du Travail Muriel Pénicaud pour une réunion, à Gonesse au siège de la société BERNARD CONTROLS, avec des chefs d’entreprises du Val d’Oise – et plus particulièrement de notre 9e circonscription, au sujet des modalités du versement de la prime exceptionnelle, avant sa présentation en Conseil des ministres mercredi prochain et sa discussion au Parlement.

Les entreprises présentes ont fait part de leur volonté de s’inscrire dans ce dispositif proposé par le Président de la République.

Le Premier Ministre a rappelé qu’il s’agirait d’une prime qui pourra aller jusqu’à un montant de 1 000 €. Elle sera totalement défiscalisée, exonérée de toute charge sociale.

Édouard Philippe a précisé que la défiscalisation de cette prime serait réservée aux salariés qui touchent moins de 3 600 € par mois et ce “afin de pouvoir concentrer ces mesures sur ceux de nos concitoyens salariés qui ont les rémunérations les plus modestes “.