A l’approche des fêtes de fin d’année, je souhaitais de nouveau m’adresser à vous une dernière fois cette année afin de vous restituer mon action des semaines passées, dans l’hémicycle et en circonscription à vos côtés.

Comme tous les ans, la fin d’année est chargée pour tout le monde, mais nous nous réjouissons à l’idée de pouvoir retrouver nos familles et partager des moments ensemble.

Les fortes perturbations liées à la grève ont créé de nombreuses difficultés pour une grande majorité d’entre nous. Nos trajets en voiture pour aller travailler sont devenus pénibles. Et dans le pire des cas, ils sont tout simplement impossible en transports en commun du fait des grèves. A cela s’ajoute toutes les difficultés liées à la grève des enseignants, compliquant ainsi le quotidien de nombreuses familles.

Le droit de grève est un principe que nous respectons tous, nous ne pouvons pas le remettre en question dans notre démocratie. Mais je souhaitais revenir sur les raisons de cette tension sociale. La transformation du système des retraites présentée par le Gouvernement a suscité une opposition vive des syndicats, menant au blocage du pays.

Or, ce que propose le gouvernement, c’est un nouveau pacte entre les générations, fidèle à l’esprit de notre démocratie sociale et à l’idéal français, un nouveau système guidé par les principes d’universalité, d’équité et de justice sociale.

Il faut corriger les nombreuses injustices du système actuel.

Il faut l’adapter aux nouvelles réalités du monde du travail.

Nos trajectoires de vie et de carrière évoluent. De nouvelles précarités apparaissent. Tout cela, le système actuel ne  permet pas de les traiter efficacement. Transformer notre système de retraites, c’est donc répondre à un enjeu de justice sociale.

Nous souhaitons que la France reste « une France de solidarité », comme l’a évoqué le Premier Ministre, et que notre système reste le meilleur du monde. Nous pouvons être fiers du fait d’avoir un taux de pauvreté chez les retraités parmi les plus faibles d’Europe.

Pour cela, nous allons devoir créer un nouveau pacte entre les générations, une nouvelle solidarité de tous les travailleurs pour tous leurs aînés.

Ainsi, à travers cette lettre, je reviens sur les annonces du Premier Ministre pour vous apporter quelques précisions sur tous les aspects de la réforme à venir.

Si cette question a été centrale ces dernières semaines, mon action à votre service a été multiple, et elle vous est détaillée dans cette lettre.

J‘ai agi sur la question des dépôts sauvages au travers d’amendements portés au projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire à l’Assemblée. C’est un projet de loi sur lequel j’ai organisé un atelier avec des citoyens engagés sur ces questions en circonscription.

Notre territoire reste ma priorité. Ainsi, j’ai mené de nombreux échanges avec le Gouvernement sur la question de la refondation du pacte des urgences pour défendre les intérêts des hôpitaux du Val d’Oise, notamment celui de Gonesse.

Une autre de mes préoccupations est l’alternative au projet Europacity. Je suis consultée et défends une alternative dans l’intérêt des populations de l’Est du Val d’Oise.

Néanmoins, c’est toujours à votre rencontre, à votre contact que j’ai le plus de satisfaction, notamment lors du weekend du téléthon, de la Soirée des Trophées à Goussainville, de la visite d’un EHPAD et de ma participation à un Conseil Municipal des Jeunes à Louvres.

J’espère vous retrouver bientôt, en 2020. En attendant, permettez-moi de vous souhaiter, à toutes et à tous, de très joyeuses fêtes de fin d’année auprès de ceux qui vous sont chers.

Fidèlement,

Zivka Park