Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a détaillé le 28 mai les 4 indicateurs mis en place pour suivre l’évolution de l’épidémie en France :

 
 ✔️ Incidence (analyse de la pression épidémique)
C’est le nombre de personnes infectées sur une semaine sur 100.000 habitants.
  • Cet indicateur comprend 2 seuils : entre 0 et 10 personnes infectées sur 100.000. Au-delà, c’est un seuil de vigilance ; au-dessus de 50 personnes sur 100.000, c’est le seuil d’alerte.
  • Taux d’incidence reste supérieur au seuil dans plusieurs départements, notamment à cause des clusters. Par exemple, en Ile-de-France, c’est le niveau de circulation du virus qui explique cette incidence élevée.
✔️ Taux de positivité de tests (PCR)
Grâce à l’augmentation importante des capacités de tests, le taux moyen de positivité des tests PCR n’est plus que de 1,9 %. Il était 10 fois supérieur pendant la phase épidémique.
 
✔️ R effectif (facteur de reproduction du virus)
  • Si le R est supérieur à 1, cela veut dire que chaque porteur du virus va transmettre le virus à plus d’une personne et donc l’épidémie augmente. S’il est inférieur à 1, l’épidémie régresse, ce qui est le cas actuellement dans la majeure partie du territoire.
  • Le comportement adopté par la population est essentiel car il fait varier ce R effectif (respect des gestes barrières et de la distanciation physique).
✔️ Taux d’occupation des réanimations (niveau de saturation des hôpitaux)
  • Les seuils de cet indicateur ont été modifiés de manière à accompagner le retour progressif à la normale : seuil de vigilance abaissé à 40% au lieu de 60%, seuil d’alerte à 60% au lieu de 80%
  • Cet indicateur seuil est appliqué à l’échelle régionale (cf. taux d’occupation des hôpitaux)
  • Les tensions sanitaires restent importantes en Ile-de-France et Mayotte. La région Grand-Est est passé sous le seuil des 40%, la région est ne vert.
✔️S’agissant des tests, nous adoptons une stratégie offensive : protéger, tester, isoler pour mieux contrôler le virus
Nous avons les capacités à tester toutes les personnes qui le nécessitent. Plus de 80% de tests PCR sont rendus en moins de 36h.
  • Nous menons des actions en population asymptomatique afin de garantir à tous ceux qui doivent faire le test d’y avoir accès.
  • Les tests, fiables et balisés, pris en charge à 100% par l’assurance-maladie s’ils sont prescrits par les médecins.