Après sa présentation en commission du développement durable et de l’aménagement du territoire (DDAT), je présentais hier en séance publique mon rapport pour avis sur le budget annexe « Contrôle et exploitation aériens » (BACEA).

La commission DDAT a donné un avis favorable à l’adoption des crédits pour 2019 de ce budget annexe.

Ainsi, le Projet de Loi de Finance 2019 poursuivra la mise en place d’économies structurelles : la DGAC diminuera ses dépenses de fonctionnement pour la cinquième année consécutive (le montant de cette baisse étant directement affectée au désendettement).

J’ai rappelé que le budget pour 2019 se traduira également par le maintien d’un haut niveau d’investissement (298 millions d’euros) qui permettra d’une part aux services de navigation aérienne de se conformer aux exigences fixées par le deuxième plan de performance européen (RP2) tout en faisant face aux nécessaires dépenses liées aux enjeux en matière de sécurité.

Néanmoins, j’ai précisé qu’une attention particulière devra être portée sur le recrutement de contrôleurs aériens. La baisse continue des effectifs de cette catégorie de personnels, autant en France que dans les pays voisins, a abouti à une dégradation du service rendu et à une augmentation des retards.