Le Premier ministre a présenté vendredi 22 mai la décision du Gouvernement concernant l’organisation du second tour des élections municipales. Alors que le premier tour a permis d’élire l’intégralité du conseil municipal dans 30 143 communes, il reste encore à organiser un second tour dans près de 5 000 communes, pour lesquels près de 16 millions d’électeurs seront appelés aux urnes.

Pour que la vie sociale, économique et privée puissent reprendre leurs droits face au virus, la vie démocratique doit, elle aussi, reprendre tous ses droits.

Après avis du Conseil Scientifique, le second tour sera donc organisé le 28 juin. Cette décision, comme toutes celles prises dans le cadre du déconfinement, est réversible. Un nouvel avis du conseil scientifique sera ainsi rendu d’ici une quinzaine de jours.

Pour garantir la sécurité et la sincérité du scrutin, le Ministre de l’intérieur va engager la concertation avec les maires pour organiser les opérations électorales en suivant les recommandations du Conseil scientifique.

Comment se déroulera la campagne électorale ?

Comme l’a indiqué le ministre de l’intérieur, il conviendra de faire campagne différemment :

  • Dans le respect systématique des gestes barrière ;
  • En prenant toutes les précautions nécessaires lors des contacts entre les candidats, leurs équipes et les électeurs (distanciation physique et port du masque) ;
  • En privilégiant les campagnes numériques et les interventions et débats dans les médias.

Quelles sont les premières mesures envisagées pour l’organisation des opérations de vote ?

Le jour de l’élection, la sécurité sanitaire des électeurs et de ceux qui tiennent les bureaux de vote sera assurée avec notamment : 

  • Les gestes barrière ;
  • La distanciation physique, au besoin avec le réaménagement des bureaux de vote par un marquage au sol ;
  • Chaque électeur devra porter d’un masque de protection, qui pourra être un masque grand public. Les électeurs devront également pouvoir disposer de gel hydroalcoolique ou d’un accès à un point d’eau pour se laver les mains. Les électeurs seront invités à utiliser leur stylo personnel lors de l’émargement et à présenter et manipuler eux-mêmes leurs pièces d’identité.
  • Les membres du bureau de vote devront porter un masque chirurgical tout au long des opérations de vote, tout comme les scrutateurs au moment du dépouillement. 

La fourniture de masques et de gel sera assurée par les communes avec le soutien de l’Etat.

Pour permettre à chacun le libre accès au vote,  les modalités de recueil des procurations seront facilitées. Il s’agit d’une organisation adaptée pour les résidents des EHPAD et de permettre aux personnes les plus vulnérables de demander la venue d’un officier de police judiciaire à leur domicile pour établir une procuration.