Après les Assises de la Mobilité et les 3 mois d’auditions menées à l’Assemblée Nationale avec les acteurs du secteur, nous entamons aujourd’hui l’examen en commission du Projet de Loi sur les Mobilités pour lequel je suis Rapporteure. Plus de 3 000 amendements ont été déposés sur ce texte et seront étudiés dans les deux prochaines semaines.

Notre objectif avec le projet de loi d’orientation des mobilités est de réduire les fractures territoriales en améliorant concrètement les déplacements du quotidien, pour tous nos concitoyens, sur tous les territoires.

Augmenter la part du vélo dans les trajets quotidiens, donner la priorité à l’entretien de nos infrastructures, déployer les mobilités propres, libérer l’innovation…c’est ce que prévoit notamment le projet de loi mobilités.

Les transports sont essentiels dans la vie quotidienne des Français. Leur bon fonctionnement est indispensable pour se former, aller au travail ou retrouver un emploi, se soigner, accéder à la culture et aux loisirs. Toutefois aujourd’hui, la politique des transports n’est plus adaptée aux besoins et aux attentes des citoyens, notamment ceux les plus éloignés des grandes métropoles.

  • le manque de solutions dans de nombreux territoires crée un sentiment d’injustice et une forme d’assignation à résidence ;
  • l’urgence environnementale et climatique appelle à se déplacer différemment ;
  • les investissements ont été trop concentrés sur les grands projets, notamment de TGV, au détriment des besoins du quotidien ;
  • les transports vivent aussi une révolution de l’innovation et des pratiques : de nombreuses offres nouvelles se développent et sont autant de nouvelles solutions.

La Loi mobilités engage une transformation profonde, pour répondre à un impératif fixé par le Président de la République : améliorer concrètement la mobilité au quotidien, de tous les citoyens et dans tous les territoires, grâce à des solutions de transports plus efficaces, plus propres et accessibles.

Les 4 objectifs de la loi

  • Apporter à tous et partout des solutions alternatives à la dépendance à l’usage individuel de la voiture.
  • Développer l’innovation et les nouvelles solutions de mobilité qui doivent être mises au service de tous.
  • Réduire l’empreinte environnementale des transports, en réussissant la transition écologique dans notre façon de se déplacer.
  • Investir davantage dans les infrastructures qui améliorent les déplacements du quotidien.

1. Des solutions alternatives à la voiture individuelle sur 100% du territoire

2. Une augmentation de 40 % des investissements pour améliorer les transports du quotidien

3. La priorité à la remise en état de nos réseaux routier et ferroviaire

4. Un plan sans précédent pour développer les transports en commun et désenclaver les territoires

5. La mobilité des personnes en situation de handicap facilitée

6. Un accompagnement à la mobilité pour tout demandeur d’emploi

7. 100% des informations sur l’offre de mobilité accessibles et la possibilité de faire un trajet porte-à-porte avec un seul titre de transport

8. Des navettes autonomes en circulation dès l’année 2020

9. Un forfait mobilité durable : jusqu’à 400 €/an pour aller au travail en vélo ou en covoiturage

10. Un plan pour développer le covoiturage

11. Un plan vélo pour tripler sa part dans les déplacements d’ici 2024

12. Un nouveau cadre pour les solutions en libre-service

13. Le déploiement du véhicule électrique facilité grâce aux bornes de recharge électrique

14. Le déploiement de zones à faibles émissions pour un air plus respirable

15. Le permis de conduire moins cher et plus rapide

https://www.facebook.com/ZivkaPark/videos/346464726072553/