Chères concitoyennes, chers concitoyens,

La France est entrée en confinement général depuis près de six semaines. Nous sommes confinés pour assurer notre protection et celles de nos proches, notamment nos ainés qui sont malheureusement les plus touchés.Ce confinement est inéluctable pour freiner la propagation du virus sur l’ensemble du territoire national.

Grâce à nos efforts collectifs, à notre civisme et à notre respect des règles de confinement, nous faisons reculer chaque jour cette épidémie. Les résultats se font sentir puisque le nombre de décès est en baisse et que les entrées en réanimation diminuent, désengorgeant ainsi peu à peu nos services hospitaliers qui ont résisté à cette crise sans précédent. Nous pouvons être fiers de nos personnels soignants.

Il n’en reste pas moins que nous devons maintenir nos efforts, et que le déconfinement ne pourra se faire que de manière progressive.

Depuis le début de la crise, mon équipe et moi-même avons maintenu un lien constant avec les acteurs du territoire : élus, personnels soignants, EHPADs, associations, entreprises, citoyens. A la fois pour répondre à leurs questions et inquiétudes légitimes, mais aussi pour trouver des solutions à leurs difficultés ou pour accompagner les actions mises en place sur notre territoire.

Ces contacts quotidiens ont révélé de façon criante une réalité dont nous avions conscience depuis longtemps : en fonction de leur lieu de résidence, nos concitoyens ne sont pas égaux face à l’épidémie, pas plus qu’ils ne le sont face à ses conséquences économiques et sociales.  Pour les plus fragiles et les plus démunis ces semaines ont été d’autant plus difficiles. Les familles les plus modestes ont été touchées plus durement économiquement, la fracture numérique est une réelle difficulté pour assurer la continuité pédagogique pour bon nombre des élèves de notre territoire. Plus que jamais ces réalités ont conforté mon engagement sur les questions de politique de la ville et de l’équité territoriale.

Je tenais donc aujourd’hui à vous adresser cette lettre sur les actions et moyens mis en œuvre dans le cadre de la politique de la ville, et mettre à l’honneur les associations de notre territoire qui font preuve d’un dévouement admirable devant tant difficultés.

A partir du 11 mai, nous aurons une organisation nouvelle pour progressivement réussir l’étape du déconfinement. Des mesures claires et précises seront annoncées très prochainement par le Premier Ministre à travers un plan de déconfinement. Vous retrouverez, dans cette lettre, les premières pistes avancées pour le retour à l’école le 11 mai.

D’ici là, et durant toute la période de reconstruction d’un projet de société plus vertueux et davantage protecteur, je resterai disponible pour répondre à toutes vos questions et pour accompagner sur notre territoire, au plus près des acteurs locaux, les lois que le Parlement voter et les décisions prises par l’Exécutif.

Zivka Park

Députée du Val d’Oise