Cet après-midi, j’interrogeais le gouvernement sur l’état critique du réseau routier national (non concédé) et sur la nécessité d’adopter rapidement un plan d’investissement, en témoigne l’état du trafic dans le Val d’Oise après l’affaissement du viaduc de Genevilliers hier.