J’interrogeais, ce matin, M. Augustin de Romanet, Président-Directeur Général du Groupe Aéroport de Paris sur le défi des capacités aéroportuaires dans le cadre de la compétition internationale, mais aussi sur l’acceptabilité de l’augmentation du trafic aérien sur les territoires. Avec tous les enjeux en termes de création d’emplois, et les problématiques environnementales et de nuisances sonores qu’impliquent l’extension de l’aéroport CDG (Terminal 4).