En tant que membre du groupe de travail Politique de la ville et vice-présidente du groupe d’études Villes et Banlieues, je serai, tout comme mes collègues cosignataires de cette tribune, très attentive “à ce que la plan de mobilisation nationale en faveur des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville, soit suffisamment ambitieux et réponde à des objectifs de pragmatisme, de subsidiarité et d’efficacité”.